Comment protéger mon restaurant du calcaire avec une seule machine ?

15 mars 2018
Comment la centrale Fontaigue 2XMAX a optimisé les charges de l’élevage le Cul Noir Périgourdin à Eyvriat ?
2 mars 2017
« Potable » signifie-t-il « exempt de tout polluant » ?
19 avril 2018

Gérer les approvisionnements, tenir sa comptabilité, établir les menus avec le concours du chef, accueillir les clients, contrôler les stocks, soigner l’image de son établissement… le quotidien du restaurateur est prenant, mais il est aussi passionnant ! Pour vous aider à vous concentrer sur votre cœur de métier, Fontaigue vous épargne les complications du traitement de l’eau grâce à sa centrale de filtration tout-en-un ! Quelles sont les retombées d’une eau « dure » sur la compétitivité de votre restaurant ? Comment y remédier tout en réalisant des économies substantielles ? C’est parti !

1 | Le problème : comment l’eau « dure » dessert la compétitivité de votre restaurant

L’intensité concurrentielle bat son plein dans le secteur de la Restauration Hors Foyer (RHF). Fait marquant dans votre profession : la livraison à domicile gagne du terrain. Résultat : le restaurant devient, plus que jamais, un lieu où l’on offre avant tout une expérience client/convive avec une ambiance, un décor, une identité. Mais avant de travailler la réputation de sa table, il faut déjà s’assurer de proposer un service irréprochable, notamment en matière d’hygiène. Vous le savez mieux que quiconque : la qualité de l’eau est un critère décisif qui impacte une grande partie des activités quotidiennes de la restauration : désaltérer les clients, préparer les plats, nettoyer la vaisselle et les équipements, etc. Une eau « dure » altérée par un calcaire récalcitrant desservira votre restaurant sur deux niveaux :

  • En entamant l’expérience de vos clients et convives : vaisselle impropre, eau désagréable à boire, altération des saveurs des mets…
  • En maximisant les charges et les coûts « cachés » : allongement du temps consacré à la plonge pour venir à bout des traces blanches sur la vaisselle, surconsommation de produits lessiviels, amortissement accéléré des appareils, formation de dépôts calcaires dans les canalisations…

En somme, travailler avec une eau de mauvaise qualité n’est pas seulement un désagrément pour les équipes de cuisine et d’entretien. C’est aussi et surtout un frein réel à votre compétitivité.

2 | Tour d’horizon des solutions envisageables

Les restaurateurs sont, du fait de leur formation et de leur expérience, peu familiers avec les problématiques logistiques et techniques qui peuvent affecter leur établissement. Il faut dire que leur cœur de métier est particulièrement prenant ! Notre expérience sur le terrain nous a montré que les professionnels de la restauration font preuve d’un certain conservatisme face à la question de l’eau calcaire, plébiscitant des solutions coûteuses ou inadaptées au contexte des métiers de bouche :

  • Adoucisseurs ;
  • Osmoseurs ;
  • Filtres divers.

Leurs points communs ? Multiplier les prestataires, alourdir la gestion du parc de machines (tenir une liste constamment mise à jour pour l’entretien) et maximiser les charges (les filtres sont particulièrement coûteux, par exemple) sans éradiquer le problème. Franck Morieux, restaurateur franchisé du groupe Del Arte (250 couverts par jour), raconte : « Malgré notre adoucisseur, il y avait des morceaux de calcaire dans les cuissons des pâtes et des clients nous ont interpellés concernant le goût de l’eau* ».
Si ces solutions peuvent améliorer la qualité de l’eau à court-terme, elles se mueront très vite en un véritable gouffre financier, incompatible avec tout effort de rationalisation des coûts. Notez par ailleurs que toute solution qui n’implique pas la centralisation de filtration de l’eau induira forcément des « points noirs » ou des zones non protégées par le dispositif de filtration d’eau. Dans la restauration, il s’agit le plus souvent des sanitaires qui, laissés pour compte, présentent une usure accélérée (changement de la chasse d’eau, allongement du temps d’entretien…).

3 | Quelle alternative aux solutions traditionnelles ?

Le statu quo du triptyque adoucisseur-osmoseur-filtre reste subi par de nombreux professionnels de la restauration qui, « faute de mieux », se résignent à cette solution d’appoint. Comment leur en vouloir quand on sait que les prestataires spécialisés sont eux-mêmes peu au courant des innovations en la matière ? Il faut également évoquer le concours des commerciaux des entreprises de maintenance et de vente des filtres et osmoseurs qui font, reconnaissons-le, du bon travail pour ne pas céder des parts de marché aux produits de substitution, aussi intéressants soient-ils.

Face à l’éparpillement des solutions mais aussi à leur inefficacité, les restaurateurs finissent par considérer la gestion de l’eau comme une charge diffuse et opaque avec laquelle il faut tout simplement composer. Et c’est précisément ce constat qui a motivé notre effort R&D. Aujourd’hui, professionnels et particuliers peuvent bénéficier de la solution tout-en-un Fontaigue.

4 | Fontaigue : la centrale de filtration à la source

La centrale de filtration Fontaigue a été pensée pour répondre à l’ensemble des contretemps identifiés auprès des professionnels et des particuliers, de la multiplicité des intervenants jusqu’aux coûts d’achat exorbitants en passant par le manque d’efficacité globale de la filtration. Nous proposons une solution confondante de simplicité : une seule machine, branchée à l’arrivée de l’eau, traite TOUT votre établissement. L’eau, quelle que soit sa destination (plonge, laverie, service…), est débarrassée du calcaire, du cholre et autres matières. Résultat : vous protégez votre matériel, votre vaisselle est irréprochable et l’eau servie à table a meilleur goût… de quoi flatter la réputation de votre table ! Concrètement, la centrale de filtration Fontaigue, c’est :

  • Une solution unique (finis les adoucisseurs, les filtres de la machine à café, du four…) ;
  • Un seul système à entretenir ;
  • Un seul interlocuteur pour la filtration de l’eau du restaurant (et de toute la chaîne de restaurants en France et dans les pays limitrophes) ;
  • Optimisation des coûts et des dépenses (jusqu’à 75% d’économie sur les produits lessiviels par exemple) ;
  • Allongement de la durée de vie de vos machines et équipements ;
  • Réduction des charges de fonctionnement (élimination d’une partie importante des coûts cachés) ;
  • Augmentation de la qualité des prestations avec une vaisselle étincelante, une eau agréable et des plats aux saveurs préservées.

Comme Del Arte, Buffalo Grill, Hippopotamus, Les 3 brasseurs et de nombreuses autres enseignes, jugulez l’hémorragie des dépenses et faites de votre gestion de l’eau un véritable atout compétitif !

* Propos recueillis à l’occasion de notre interview de Franck Morieux, restaurateur franchisé du groupe Del Arte.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Les cookies généré par ces services sont nécessaire au bon fonctionnement du site. Ils ne peuvent pas être désactivés. Les données qu'ils contiennent n'ont aucun caractère personnel.

Les données stockées concernent le langage sélectionné sur le site, etc.
  • wordpress_
  • _icl_
  • wp-settings-

Refuser tous les services
Accepter tous les services
X