L’eau du robinet : des polluants passés à la trappe !

Restaurant Del Arte, Trélissac
4 janvier 2017
Comment profiter au mieux de l’eau du robinet ?
6 janvier 2017

Nous consommons tous les jours de l’eau du robinet : nous buvons, nous nous lavons, nous entretenons notre habitat… Mais connaissons-nous sa provenance et ses éventuels conséquences sur notre santé ?

L’eau parcourt un long circuit avant de sortir du robinet, dans lequel elle est en contact avec de nombreuses particules pouvant avoir un impact sur la santé des consommateur, à long terme.


En France, globalement, l’eau de consommation est de très bonne qualité et ne cesse de s’améliorer, mais on peut néanmoins trouver selon les sites, des traces de polluants à des concentrations très faibles

Yves Levi, ancien directeur du laboratoire Santé publique et Environnement.


D’abord puisée dans les nappes souterraines et dans les eaux superficielles, l’eau est dès cette étape contaminée par de multiples polluants, issus de produits industriels tels que des solvants, des parfums, des plastifiants, pesticides, hydrocarbures, dont la quantité varie selon les secteurs géographiques.

L’eau est ensuite acheminée vers les stations de traitement, afin de la rendre potable.

Elle y est « désinfectée », et devient ainsi propre à la consommation.

Cependant, de petites quantités de polluants ne peuvent disparaître en totalité. C’est notamment le cas des résidus médicamenteux issus de traitements hormonaux, antidépresseurs ou analgésiques. Malgré de faibles quantités, ces résidus sont suspectés d’avoir un impact sur la santé à long terme.


« Certains d’entre eux (polluants), comme l’atrazine, un herbicide utilisé dans la culture de maïs sont cancérogènes. D’autres seraient susceptibles d’avoir des effets délétères sur la fertilité masculine,

CNRS


A cela s’ajoute des traces de sous-produits restants, lié au processus de désinfection de l’eau des centrales de potabilisation.

Après traitement, l’eau est distribuée dans les foyers en passant par un long réseau de canalisation, dans laquelle se déposera des traces de fer et de plomb, plus ou moins importantes selon la durée de vie des canalisations.

Selon une étude menée par la Direction générale de la Santé, ces traces peuvent être nocives, surtout pour les enfants, puisque 50% du plomb ingéré passe dans leur sang, pouvant provoquer des troubles psychomoteurs, retards intellectuels, troubles du sommeil, ou encore un ralentissement de la croissance. Chez l’adulte, les symptômes peuvent aller de l’anémie, à des douleurs abdominales, en passant par des paralysies périphériques.

Nous consommons de l’eau du robinet quotidiennement, raison pour laquelle il est essentiel de connaître son origine, bien que hautement contrôlée et relativement sûre en France.

Pour pouvoir consommer de l’eau du robinet, sans ingérer de polluants, nous vous recommandons d’utiliser une centrale Fontaigue. Grâce à leur système Vibropack, elles filtrent et suppriment les diverses particules et polluants présent dans l’eau potable, afin de vous offrir une eau saine à consommer pour toute la famille (boisson, hygiène, entretien etc).

X