3 conseils hydratation pour contrer le froid

Comment Fontaigue a amélioré la qualité de vie de la famille Le Ray, dans le Périgord Noir ?
16 novembre 2018
Le calcaire et la peau de bébé
26 mars 2019

3 conseils pour faire face au grand froid

Le thermomètre va à nouveau piquer du nez. Le Moscou-Paris, vous vous en souvenez ? Ce courant tout droit venu de Russie s’était engouffré dans l’Hexagone en février 2018, apportant un froid très vif qui avait fait frissonner les français. Cette année encore, les masses d’air venues de l’Est du continent sont de sortie. On s’attend à un vent glacial, à des pluies diluviennes et à une neige insistante. Parce que le blanc est de saison, Fontaigue® vous propose des conseils hydratation pratiques pour faire face au froid qui met notre corps à rude épreuve !

#1 La longue douche chaude : une fausse bonne idée

Pendant les jours froids, il est tentant de prendre de (très) longues douches bouillantes pour se réchauffer. C’est une fausse bonne idée, puisque votre peau tendra à s’assécher davantage et à s’exposer aux irritations à cause du calcaire… à moins de vous équiper d’une centrale Fontaigue® qui débarrassera votre eau de ses polluants pour booster votre qualité de vie ! Quoi qu’il en soit, même en éliminant l’impact du calcaire avec votre centrale, il est conseillé de préférer la douche au bain, en gardant l’eau tiède, jamais chaude, pour ne pas retirer à la peau ses protections naturelles.

Si vous optez tout de même pour le bain, n’immergez pas votre corps pendant plus de 15 minutes. On ne marine pas jusqu’à l’apparition des petites stries sur le bout des doigts pour ne pas assécher une peau déjà fragilisée par le froid. Appliquez une crème nourrissante, non parfumée et hypoallergénique, immédiatement à la sortie du bain pour conserver l’humidité de votre peau. Répétez l’opération autant que nécessaire dans la journée, surtout avant de sortir à l’extérieur en période de grand froid.

Qu’est-ce qui se passe au niveau de ma peau immédiatement après ma douche ou mon bain ?

  • En hiver, lorsque nous prenons un bain ou une douche, la température de la peau passe de la température ambiante (20°C) à environ 35°C, soit la température de l’eau chaude. Les pores de la peau s’ouvrent sous l’effet de la chaleur.
  • A la fin du bain ou de la douche, la température de la peau redescend à 20°C (ou plus bas), à cause du ressenti lié à l’eau sur la peau. Les pores vont donc se refermer.

 

A ce stade, deux scénarios sont envisageables :

  • Scénario 1 : sans la centrale Fontaigue®, l’eau est dure, et les particules de calcaire seront prises au piège au moment où les pores se referment, créant une sorte de bouchon. Le sébum, hydratant naturel de la peau, ne pourra pas alors jouer son rôle, exposant ainsi la peau aux agressions extérieures. La crème hydratante peut soulager la peau, mais à court-terme seulement. Il faudra l’appliquer à plusieurs reprises dans la journée pour prévenir le dessèchement.
  • Scénario 2 : avec la centrale Fontaigue®, l’eau est douce, le sébum peut jouer son rôle et la peau reste bien protégée toute la journée. Une crème viendra parfaire l’hydratation. On pourra l’appliquer pour le plaisir. Mieux : les personnes sensibles à l’eczéma, aux rougeurs et aux irritations seront apaisées avec une eau douce pour une meilleure qualité de vie.

#2 La déshydratation n’est jamais loin… même (surtout ?) en hiver !

Quand le froid est bien mordant, on a logiquement moins soif qu’en été. Faut-il pour autant boire (beaucoup) moins ? C’est une mauvaise habitude qu’il faudra perdre rapidement. Notre corps est composé d’eau à environ 70%. Et comme nous perdons, en moyenne, deux litres d’eau quotidiennement, il faut faire le plein. N’oubliez pas que même si on transpire moins, le chauffage tourne souvent à plein régime, et l’air sec ne transmet pas la vapeur d’eau à la peau. N’attendez pas la sensation de soif pour boire régulièrement.

Vous éviterez les nombreuses manifestations de la déshydratation comme le ralentissement des performances physiques et mentales, la fatigue, les maux de tête, la nervosité, les crampes, la peau qui tiraille, etc. Buvez donc 6 à 8 verres d’eau filtrée par votre centrale Fontaigue® pendant la journée, et intégrez dans vos habitudes alimentaires les aliments riches en eau. Au menu donc : poire, pomme, carotte, poivron, brocoli, salade, agrumes, tisanes, soupes, etc.

#3 On chouchoute le bas du corps

Les membres inférieurs sont structurellement plus exposés à la déshydratation car ils possèdent moins de glandes sébacées. Le manque de sébum implique un manque de lipides qui s’accentue avec le froid, mais aussi avec le frottement des collants et chaussettes longues que l’on a tendance à superposer pour contrer le froid.

Pour chouchouter le bas du corps et partir sur des bases solides en hiver, la dermatologue Catherine Braeken conseille des produits « contenant des substances occlusives, type huile, cire ou vaseline ». Ils formeront un film confortable sur la peau des jambes et des cuisses pour freiner la déshydratation. Les actifs hygroscopiques type urée, acide lactique ou hyaluronique vont retenir l’eau et les acides gras essentiels pour colmater les brèches dans votre barrière hydrolipidique.

X